Le mot du Bourgmestre

Le Bourgmestre
— Mots-clés associés :

COMMUNICATION DU BOURGMESTRE SUR LES INCIVILITÉS ET LE BIEN VIVRE ENSEMBLE.

Pour mener à bien la gestion d’une Commune, il convient d’en bien connaître le pouls.
Certes, les mandataires sont des relais importants, mais il est nécessaire que la structure administrative comprenne, au sein du personnel, qui sera « sur le terrain ».
Ainsi, le citoyen boussutois peut être en contact avec des stewards urbains, des animateurs de quartier, des personnes chargées de mettre en œuvre le « plan de cohésion sociale »,etc..
Il est un secteur particulier où j’estime devoir attirer l’attention de tout un chacun sur l’importance que revêt la mission de l’agent de terrain : celui de la lutte contre les incivilités.
Le sentiment d’insécurité, tout comme la dégradation des liens sociaux et du "vivre ensemble", sont le fait de petites incivilités et de comportements anodins, mais irrespectueux.
Les sanctions administratives communales font partie des outils mis en place par une loi de 1999 pour lutter contre ce phénomène.
La législation part du constat que bon nombre d’incivilités restaient impunies dans la mesure où elles n’entraient pas dans les priorités des parquets.
Il est du devoir de la Commune d’y veiller, la Police devant se concentrer sur la délinquance plus importante.
L'agent "constatateur" exerce un contrôle du respect du règlement général de police en vigueur sur le territoire communal en constatant les infractions.
Il/elle investigue sur les faits et représente l'autorité de l'administration sur le terrain ainsi que le relais auprès du Fonctionnaire sanctionnateur. Cette mission est évidemment ingrate, mais nécessaire.
Il arrive que l’agent de terrain ne reçoive pas le meilleur accueil de la part de celle ou celui qui est en faute et que des comportements inadéquats (menaces, voies de fait,...) soient exercés à son encontre.
Je tiens à souligner, si besoin en était, que le Bourgmestre, le Collège et le Conseil communal apporteront, sans défaillir, le soutien le plus adéquat aux agents qui seraient victimes de tels comportements de la part de citoyens mal intentionnés.
Ces organes communaux exerceront alors les actions en justice lorsqu'ils constateront que tous les autres moyens mis en œuvre pour ramener la paix sociale sont devenus inopérants.
J’espère que le message passera dans toute l’importance qu’il revêt pour maintenir la paix sociale et le bien vivre ensemble.
Votre Bourgmestre
Jean-Claude Debiève.
Le Bourgmestre.

Actions sur le document